Une licence très très ouverte

Par charlesnepote - 23 juin 2013

Pour ceux qui ne l’avaient encore vu passer, voici la licence WTFPL : Do What the Fuck You Want to Public License.
Inutile de la gloser beaucoup… Le site officiel : http://www.wtfpl.net/

Contrairement aux apparences, c’est une licence sérieuse. Un peu potache, mais sérieuse. Elle est partie du constat que les guéguerres entre licences (GPL vs BSD ou que sais-je encore) devenaient assez pénibles et contre productives et qu’il fallait donc quelque chose de plus clair et simple.
La licence reproduit ce qui a fait le succès des Creative commons : site de présentation, adresse pérenne, logo, versionnement… mais plus encore un texte d’une remarquable simplicité et sans doute un des plus courts des licences aujourd’hui en vogue :

            DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO PUBLIC LICENSE
                    Version 2, December 2004

 Copyright (C) 2004 Sam Hocevar <sam@hocevar.net>

 Everyone is permitted to copy and distribute verbatim or modified
 copies of this license document, and changing it is allowed as long
 as the name is changed.

            DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO PUBLIC LICENSE
   TERMS AND CONDITIONS FOR COPYING, DISTRIBUTION AND MODIFICATION

  0. You just DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO.

Son créateur Sam Hocevar n’est d’ailleurs pas un inconnu dans le domaine du libre puisqu’il a été élu leader de la fameuse communauté Debian en 2007. Cette licence a un succès d’estime comme en témoigne la page des projets qui l’ont adoptée : http://www.wtfpl.net/showcase/
Il est difficile à cette heure de juger son efficacité juridique mais elle a été officiellement reconnue compatible avec la licence GPL par la fameuse Free Software Fondation.

Il en existe une version française, la LPRAB, Licence Publique Rien À Branler.

Reblog via